C’est en fouinant chez mon libraire préféré que je suis tombée sur cet imagier, il y a 3 ans maintenant ! Mes puces étaient toutes petites et pourtant, elles ont tout de suite beaucoup aimé cet ouvrage coloré et texturé. C’est pour cela que j’ai choisi de vous le présenter dans le cadre de notre thématique sur les couleurs et les formes.

Quatrième de couverture

Avec plus de 20 matières à toucher et plus de 100 mots à apprendre, ce très grand imagier accompagne l’enfant dans la découverte des couleurs. Une pédagogie ludique et interactive pour mieux mémoriser et développer son vocabulaire.

Notre avis 

La première chose qui attire le regard lorsque l’on voit ce livre, c’est son format évidemment. Un très grand format qui permet de grandes et belles images. Bien sûr, il ne se transporte pas facilement, mais cette taille n’a jamais représenté de difficulté pour mes puces, en terme de manipulation (une fois posé). En effet, les pages sont solides car cartonnées, et dès leur plus jeune âge, elles arrivaient à les attraper et les tourner très facilement ! C’est donc un livre vraiment pensé pour les plus petits malgré son grand format.

La couverture de l’édition que nous possédons propose déjà trois textures et il est difficile de résister au petit ours tout doux qui en fait partie ! Je trouve dommage qu’ils aient enlevé cela dans la réédition (visuel ci-dessous) mais peut-être a-t-elle d’autres avantages (je ne la connais pas).

En ce qui concerne le contenu, il est simple : chaque page (ou double-page) traite d’une couleur. Des images et des mots illustrent chaque couleur. Les dessins sont adorables et clairement destinés aux plus petits. A cela s’ajoute une ou deux matières par double-page qui permettent encore plus d’interactivité.

A la fin du livre, une magnifique double page très colorée permet de terminer en beauté.

Ce contenu, à la fois simple et complet, nous a permis de faire de nombreux jeux avec mes puces : pointer un dessin et en demander le mot, ou à l’inverse donner le mot et demander à Miss Lili et Little D. de me montrer le dessin, ou encore ne montrer que les animaux, les fleurs ou les aliments … Bref, nous avons passé de longs moments à jouer dessus. Et effectivement, comme indiqué sur la quatrième de couverture, le livre a permis à mes chatons de développer leur vocabulaire.

Je vous conseille donc vraiment cet ouvrage si vous souhaitez aborder les couleurs avec vos plus petits et qu’ils apprennent de nouveaux mots en même temps. Et tout cela, bien sûr, en gardant le plaisir de « lire », d’observer, de toucher et de jouer !

Mon imagier des couleurs à toucher
Illustré par Julie Mercier
Edition : Milan
A partir de 1 an