Comme à mon habitude, je suis en retard pour l’article sur mes lectures de ce mois-ci. Mais j’avais tellement d’activités à vous présenter d’abord… et puis l’actualité m’a rattrapée. Les livres que j’ai choisis ce mois-ci ont pour thème commun le seul qui m’est venu à l’esprit au début du mois : les grands-mères puisque nous les fêtions il y a quelques semaines. Un thème original pour lequel j’ai eu un peu de mal à trouver des livres. Mais je suis finalement contentes de ma sélection que voici : 

1 – Celui qui intrigue : La grand-mère de Jade – Frédérique DEGHELT

Quatrième de couverture :  

J’ai beaucoup lu, depuis très longtemps. Je suis une lectrice assidue, une amoureuse des livres. On pourrait le dire ainsi. Les livres furent mes amants et avec eux j’ai trompé ton grand-père qui n’en a jamais rien su pendant toute notre vie commune.

Jade eut l’impression que Mamoune lui assénait cette révélation comme si elle avait fait le trottoir, transformant la lecture en une activité inavouable.

Pourquoi ce livre :

  • La quatrième de couverture en dit peu sur le contenu de ce roman. Et cela m’intrigue. Forcément je me suis un peu renseignée et le roman est écrit à deux voix : celle de Jade et celle de sa grand-mère. C’est un type d’écriture que j’adore donc j’ai hâte de le découvrir.
  • Un livre qui parle des livres. Pour une passionnée de lecture ce serait dommage de passer à côté !
  • Parce que les histoires traitant des relations entre deux personnes qui ne sont pas de la même génération sont toujours très émouvantes je trouve.

2 – Celui qui promet beaucoup d’émotions : Mémé – Philippe Torreton

Quatrième de couverture :

« Mémé, c’est ma mémé, même si ça ne se dit plus. Mémé me manque. Ses silences, ses mots simples au Scrabble, sa maison enfouie sous les pommiers et son buffet d’avant-guerre.

Ce texte est subjectif, partial, amoureux, ce n’est pas une enquête, ce n’est pas une biographie, c’est ce que j’ai vu, compris ou pas, ce que j’ai perdu et voulu retenir, une dernière fois.

Mémé, c’est mon regard de gamin qui ne veut pas passer à autre chose. »

Voici le portrait qu’à plus de quarante ans Philippe Torreton fait de celle qui fut le personnage central de son enfance, un portrait tendre et nostalgique, construit par petites touches comme la mémoire, où chacun retrouvera sa grand-mère ou celle dont il a rêvé.

Pourquoi ce livre :

  • Vous le sentez venir le livre qui va me faire pleurer ? Encore ! Oui mais finalement les plus belles histoires que j’ai lu sont souvent celles qui m’ont fait rire et pleurer à la fois. Et c’est la promesse que nous fait ce livre dans son résumé. Ceci dit, promis, le mois prochain, pas de livres pouvant engendrer un tsunami facial incontrôlable.
  • Parce qu’il a l’air de se lire très facilement. Il est assez court et le texte est très aéré.
  • Parce que c’est très différent de ce que je peux lire habituellement. Et c’est l’un des avantages de la lecture : la découverte !

3 – Celui qui fait retomber en adolescence : Verte – Marie Desplechin

Quatrième de couverture :

A onze ans, la petite Verte ne montre toujours aucun talent pour la sorcellerie. Pire que cela, elle dit qu’elle veut être quelqu’un de normal et se marier.

Elle semble aussi s’intéresser aux garçons de sa classe et ne cache pas son dégoût lorsqu’elle voit mijoter un brouet destiné à empoisonner le chien des voisins.

Sa mère Ursule, est consternée. C’est si important pour une sorcière de transmettre le métier à sa fille. En dernier ressort, elle décide de confier Verte une journée par semaine à sa grand-mère, Anastabotte, puisqu’elles ont l’air de si bien s’entendre.

Dès la première séance, les résultats sont excellents. On peut même dire qu’ils dépassent les espérances d’Ursule. Un peu trop, peut-être.

Pourquoi ce livre :

  • Parce que j’aimerais vraiment lire plus de roman jeunesse. On se bloque en se disant « je suis une adulte, je ne peux pas lire ce type de roman » mais qu’est-ce qui nous en empêche ? Plus tard, je veux pouvoir parler avec mes puces de leurs lectures, je veux pouvoir leur conseiller des livres adaptés à leur âge et autant je me renseigne beaucoup sur les albums pour les 0-6 ans, autant je suis beaucoup moins calée sur les romans pour les jeunes.
  • Parce que c’est une histoire de sorcière. J’adore !
  • Parce que c’est édité chez l’Ecole des Loisirs et que je n’ai encore jamais été déçue par leurs publications.

Un thème assez original donc ce mois-ci qui me mène encore vers des lectures très différentes. Et vous ? Vous lisez quoi en ce moment ?