Mes filles sont passionnées par la lune ! Elles la cherchent sans arrêt et adorent l’observer. C’est même le sujet de leur livre préféré (que vous pouvez retrouver ici). C’est donc tout naturellement que nous avons décidé de participer au challenge lancé sur Instagram par YakaDIY dont le thème était « Au clair de la lune ».

Pour être à la hauteur de cette thématique chère à mes chatons, nous avons réalisé un tableau évolutif présentant les différentes phases de la lune. Un tableau ambitieux avec quelques éléments techniques. Je vais donc tenter de vous énumérer les différentes étapes de fabrication en espérant être claire. Ne vous laissez pas effrayer par le nombre d’étapes car, comme pour tous mes articles parlant de nos activités, je détaille beaucoup.

Le matériel utilisé (par enfant) :

Les différentes étapes :

Le travail de maman et/ou papa en amont :

1 – Mélanger la peinture noire et la peinture blanche pour faire différentes teintes de gris. On peut également mettre à disposition uniquement du blanc et du noir et les couleurs se mélangeront d’elles-mêmes.

Au tour des enfants :

2 – Faire une boule de papier aluminium.

3 – Avec cette boule, peindre toute la feuille blanche dans des dégradés de gris. C’est la feuille que j’appelle « feuille lune ».

4 – Avec des cotons tiges, faire des petits points blancs sur la grande feuille noire. Ces points représenteront les étoiles. J’appelle donc cette feuille « feuille étoile ».

Après séchage, maman et/ou papa passe au travail technique :

Je n’ai malheureusement que peu d’images pour ces étapes mais je vais essayer de retranscrire au mieux le processus de fabrication.

5 – Découper un cercle au cutter dans la « feuille étoile ».

6 – Coller la « feuille étoile » sur la « feuille-lune ». Pour cela, ne coller que 3 des bords car l’un des côtés doit rester ouvert pour permettre d’y faire passer le cache pour faire évoluer la lune.
Attention : pensez à ne coller que les bords de la feuille, pas l’intérieur, sinon il sera impossible d’y faire passer le cache. Logique me direz-vous ! Oui, mais je préfère préciser.

Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous, ma feuille blanche était plus grande que ma feuille noire. Il m’a suffit de découper le surplus mais vous n’aurez pas besoin de le faire si vous prenez du A3 pour vos deux feuilles .

A ce moment de la création, notre lune est donc totalement visible dans son ciel étoilé.

7 – Découper dans la feuille A4 noire un cercle légèrement plus grand que la lune. Il ne faut pas qu’il soit trop grand car il risquerait de ne plus passer entre nos deux feuilles. Compter 1 cm de rayon en plus maximum (j’ai du faire 5 mm et c’était largement suffisant). Ce cercle va constituer notre cache.

8 – Dans ce qu’il reste de la feuille A4 noire, découper une bande de papier de 30 cm environ et d’une largeur de 3 cm environ. Cette bande va servir de poussoir. A vous d’adapter sa taille en fonction de la position de la lune sur votre feuille.

9 – Renforcer la bande de papier « poussoir » en collant, à l’aide d’un pistolet à colle, des bâtonnets de glace au dos. En laisser dépasser un de 1 cm environ pour faciliter la prise en main du poussoir par les enfants.

10 – Coller la bande poussoir au dos du cache en partant de son centre.

Voici une petite photo de ce que cela donne au final (en sachant que moi j’ai pris des petits bouts de papier qu’il me restait et que j’ai donc dû faire plein de collage)

Il n’y a maintenant plus qu’à insérer votre cache entre les deux feuilles et à le faire bouger pour avoir les différentes phases de la lune.

On termine ensemble :

11 – Mettre un peu de colle pailletée dorée sur les étoiles pour un effet lumineux.

12 – Coller une petite fusée (imprimée et découpée au préalable par papa ou maman) sur votre tableau pour lui donner quelques couleurs.

Ce que nous retenons :

Je ne parlerai pas cette fois des compétences travaillées lors de cette activité car l’article est déjà suffisamment long et complexe.

Ce que je peux dire c’est que malgré l’impression de difficulté qui se dégage de mon texte, cette activité a finalement été assez simple à réaliser, que ce soit pour mes puces, qui y ont pris un plaisir fou, ou pour moi.

J’espère que mes explications sont suffisamment claires car j’avoue qu’il a été assez difficile de retranscrire cette activité à l’écrit. J’ai vraiment mis chacune de nos étapes comme nous les avons réalisées mais vous pouvez adapter la technique (je pense qu’elle peut être améliorée). Par exemple, le poussoir peut être fait en carton. Dans ce cas, plus besoin de l’étape 9.

En conclusion :

Nous n’avons pas gagné le concours mais nous nous sommes éclatées à réaliser ce tableau. Nous l’adorons ! C’est probablement notre préféré de tout ceux que nous avons réalisé. Au-delà de l’aspect esthétique, le côté ludique et instructif de la partie évolutive le rend vraiment particulier aux yeux de mes puces.

BONUS

Comme d’habitude, l’activité s’est terminée en peinture à la main :