Quel parent de jumeaux n’a pas entendu un nombre de fois incalculable : « Ce sont des jumeaux ? Oh la la ! Ça ne doit pas être facile ! » ou « Bon courage ! » ? Que ceux qui n’ont jamais été confrontés à ces deux phrases se manifestent car depuis 3 ans j’ai dû les entendre des centaines de fois. J’étais d’ailleurs de celles qui faisaient ce type de commentaires avant d’avoir mes jumelles.

Alors, maintenant que je fais partie de ces parents qui doivent gérer deux enfants du même âge, je peux vous dire si c’est vraiment aussi dur qu’on le pense.

C’est vrai que lorsqu’on nous annonce que nous n’allons pas avoir un bébé mais deux, beaucoup de questions se bousculent dans notre tête : comment va-t-on faire avec deux enfants ? Comment allons-nous pouvoir nous consacrer pleinement à nos deux bébés en même temps ? Nous allons passer de 2 à 4, il faut donc clairement un appartement plus grand. Et financièrement ? Cela risque de ne pas être simple car cela signifie deux fois plus de couches, deux lits (éventuellement deux chambres), une poussette double, deux bouches de plus à nourrir etc.

Certains me diront : pourquoi penser à l’aspect financier face au bonheur d’être parents ? Dans le principe, ceux-là ont raison mais dans la pratique nous voulons offrir ce qu’il y a de mieux à notre enfant. Et quand on sait que l’on va en avoir deux, forcément, on se dit qu’il va falloir faire des choix et ça c’est loin d’être facile !

Bref, il y a un moment de panique totale et croyez-moi la première épreuve consiste tout simplement à se calmer et à tenter de réfléchir posément ! Avant même d’avoir les bébés c’est déjà le stress (et on sait bien que ce n’est pas bon pour les femmes enceintes). Donc on respire, on prend sur soi et on se dit que de toute façon il faudra bien trouver une solution puisqu’ils sont là. Et qu’on les aime déjà !

Alors oui, on ne va pas mentir, avoir des jumeaux c’est :

  • 2 fois plus de réveils la nuit, voir ne quasiment pas se coucher pendant un certain temps,
  • 2 fois plus de couches à changer,
  • 2 fois plus de pleurs, et quand l’un des deux se met à pleurer eh bien l’autre est solidaire … et pleure aussi ! Attention aux oreilles sensibles !
  • 2 fois plus d’énervement (eh oui avec la fatigue ce n’est pas toujours simple de garder son calme même si on aimerait bien rester zen à tout moment),
  • tout prend aussi 2 fois plus de temps qu’avec un seul enfant. Déjà qu’avec un p’tit bout tout prend 10 fois plus de temps que lorsque l’on est sans enfant. Alors avec deux…je vous laisse imaginer quand il faut les faire manger, les habiller (surtout l’hiver : au secours !!!) ou encore les mettre dans la voiture. Et ça, c’est sans oublier le temps perdu quand il faut faire demi-tour car on a oublié le doudou ou la tétine ce qui est quasiment systématique car on a tendance à penser que quand l’un à toutes ses petites affaires eh bien l’autre aussi. Erreur, grosse erreur !!!
  • et last but not least, 2 fois plus d’inquiétudes. Je me revois me lever toutes les nuits et aller vérifier que mes filles vont bien au risque de les réveiller. Tout en me disant : « Mais bon sang ! Que fais-tu debout alors que tu devrais dormir et que tu en as besoin ???!!! ». Je me revois la première nuit où elles ont toutes les 2 dormi jusqu’à 7h (ô miracle !) me réveiller en sursaut et me dire qu’il devait s’être passé quelque chose de terrible pendant la nuit pour qu’elles ne me réveillent pas, ou que je ne les avais pas entendues en mère indigne que j’étais ! Je me revois bondir pendant mon sommeil, persuadée d’avoir une de mes filles dans les bras et l’avoir écrasée sous mon poids parce que je m’étais écroulée de fatigue alors que je l’avais en fait posée dans son lit quelques minutes auparavant. Bref, vous l’aurez compris, cette partie-là a été la plus difficile à gérer pour moi et elle mériterait presque une publication à elle-seule, voir un livre tellement j’ai d’anecdotes sur mes inquiétudes de mère.

Tout ça pour dire que parfois, avoir des jumeaux, c’est 2 fois plus de difficultés.

Bon, là j’ai dû perdre la moitié des lecteurs qui attendent des jumeaux dans les mois qui viennent ! Non non, n’arrêtez pas de lire tout de suite : la suite va vous intéresser et vous rassurer.

Toutes ces petites choses que j’ai listées plus haut, aujourd’hui j’en souris, et je peux vous dire que ce que je retiens surtout c’est :

  • 2 fois plus de jeux
  • 2 fois plus d’aventure
  • 2 fois plus de sport (eh oui il faut leur courir après à ces petites canailles, les porter … souvent en même temps, les mettre dans la voiture etc.) et je mets ça dans le positif parce qu’on le sait, après avoir porté ces 2 « petites » choses pendant 9 mois, on a plus la même ligne et tout est bon à prendre !
  • 2 fois plus de surprise
  • 2 fois plus de sourires et de fou-rires
  • 2 fois plus de tendresse et de câlins
  • 2 fois plus de moments de complicité incroyables que ce soit entre elles ou avec nous.
  • Et pour le couple : pas de jaloux ! Un enfant pour papa, un enfant pour maman : chacun peut donner le bain, faire des câlins, donner à manger … mais aussi changer les couches bien sûr ! Paix des ménages assurée (ou pas) !

Alors, chers futurs parents de jumeaux, faites le compte et vous remarquerez vite dans ce post que les points positifs sont plus nombreux que les négatifs et qu’ils ont surtout une valeur bien plus grande.

Je suis consciente que j’ai peut-être eu de la chance avec mes jumelles qui sont plutôt calmes et mignonnes et que certains enfants peuvent être plus agités et donc plus difficiles à gérer que mes deux princesses. Je n’ai aussi aucune idée de ce que cela peut-être de vivre avec des jumeaux lorsque l’on a déjà des enfants car pour moi ce sont les deux premières. Peut-être est-ce bien plus difficile pour les personnes qui se retrouvent avec 3 ou 4 enfants (voir plus) dont des jumeaux. Je ne prétends pas parler au nom de tous les parents mais uniquement de mon expérience.

Lorsque j’étais enceinte, je me rappelle très clairement de parents de jumelles qui m’avaient dit : « Vous allez voir, avoir des jumeaux c’est génial » et cela m’avait beaucoup rassurée à cette période où je n’entendais que des « Bon courage ! ». Alors j’espère moi aussi, grâce à cet article, rassurer au moins certains futurs parents qui vont bientôt vivre cette superbe expérience : avoir des jumeaux c’est surtout deux fois plus de bonheur et d’amour ! Alors, profitez-bien !